La Vie Charentaise 22 janvier 2015 à 08h00 | Par Source : UGVC

Alexandre Imbert, nouvelle recrue de l’UGVC

Depuis lundi 19 janvier, Alexandre Imbert est le nouveau directeur de l’UGVC. Agé de 29 ans, il rejoint l’équipe de l’Union générale des viticulteurs pour l’AOC Cognac après avoir été directeur de la Fédération des AOC du Sud Est et chargé de communication pour la Confédération nationale des AOC (CNAOC).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alexandre Imbert succède à Marlène Tisseire.
Alexandre Imbert succède à Marlène Tisseire. - © Jérôme Rey

Alexandre Imbert travaille dans le milieu des AOC depuis presque sept ans. Que ce soit en tant que communicant ou lobbyiste, ce juriste issu de la faculté de droit de Bordeaux défend les producteurs avec ferveur. « Le cognac est un produit que je connais bien, comme sa région, mais en tant que consommateur, précise le nouveau directeur de l’UGVC depuis lundi dernier. Je passe du vin aux spiritueux, sur une appellation économiquement très forte et en expansion ».L’UGVC vient de lancer une restructuration de son organisation qui va se poursuivre dans les semaines à venir. « C’est une nécessité », explique Alexandre Imbert, « cela va dans le sens de la rationalisation de notre structure avec, en ligne de mire, une amélioration des services que l’on rend aux adhérents. C’est un objectif prioritaire pour les élus de l’UGVC. De nombreux dossiers réclament un appui efficace aux viticulteurs, comme les dossiers d’aides FranceAgrimer ou la restructuration du vignoble. A côté de ça, nous allons aussi proposer de nouveaux services ».De nombreux dossiers régionaux et nationaux vont par ailleurs occuper la structure en ce début d’année. Avec le changement de présidence du BNIC, la révision du Business Plan a été lancée. « C’est un outil d’analyse économique spécifique à Cognac qui est un véritable atout. La mise en place du nouveau système d’autorisations de plantation n’est pas achevée, mais ici les indicateurs économiques qui permettent de gérer les demandes de plantation sont déjà opérationnels » ajoute Alexandre Imbert qui travaille sur le dossier des autorisations de plantation depuis longtemps. « Il est désormais néces­saire de bien expliquer aux viticulteurs comment ces autorisations de plantation vont fonctionner. Nous tiendrons une réunion de « mise au courant » le 10 mars* sur ce sujet ».

* Réunion d’information ouverte à tous sur les droits de plantation le mardi 10 mars, à 16h30, à l’Espace 3 000 à Cognac.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui