La Vie Charentaise 14 septembre 2018 à 08h00 | Par A.V.

C’est parti pour le centre de traitement à l’eau chaude

Le centre de traitement à l’eau chaude a été inauguré, jeudi 6 septembre, à Cherves-Richemont. Le dispositif qui a coûté 345 000 euros va permettre de traiter en amont les cas de flavescence dorée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour François Bodin, le centre de traitement à l’eau chaude est une assurance professionnelle pour les pépiniéristes viticoles.
Pour François Bodin, le centre de traitement à l’eau chaude est une assurance professionnelle pour les pépiniéristes viticoles. - © A.V.

Cherves-Richemont accueille le premier centre régional de traitement à l’eau chaude. Un outil indispensable à la lutte contre la flavescence dorée. François Bodin, président du Syndicat des pépiniéristes viticoles précise : « A l’origine, ce projet est une équation à trois conditions : répondre aux besoins en production de vignes en Charentes ; se prémunir face à la flavescence dorée ; répondre aux attentes sociétales et environnementales ».

Le centre de traitement à l’eau chaude va permettre de tremper les plants dans un bain à 50 °C pendant 45 minutes, pour éviter la contamination des plants avant la livraison aux viticulteurs.

De cette manière, les pépiniéristes disposent d’une « assurance » qui leur permet d’agir dès que des plants sont touchés, y compris ceux à proximité des vignes mères (relire notre édition du jeudi 30 août 2018). « Nous sommes le premier maillon de la chaîne. Nous, pépiniéristes, devons être acteurs pour que les plants de vignes soient accessibles. Les viticulteurs ont des disponibilités de parcelles de vignes qui ne se renouvellent pas chaque année. Nous devons être en mesure d’exploiter à 100 % pour accompagner la croissance », reprend François Bodin. « C’est la structure la plus importante de France. » De quoi couvrir 20 % de la production des deux Charentes.

Retrouvez plus d'information dans La Vie Charentaise du jeudi 13 septembre 2018

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui