La Vie Charentaise 26 octobre 2017 à 08h00 | Par F.L.

César Giron : « Tiens, Martell est de retour... »

Manifestement ragaillardi par un futur chiffre d’affaires aux Etats-Unis « à deux chiffres », César Giron, PDG du groupe MMPJ (Mumm Martell Perrier-Jouët) et Pierre Joncourt, directeur de l’activité cognac, n’ont pas boudé leur plaisir le 20 octobre devant les livreurs de l’UVPC.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au premier plan : Christophe Valtaud, maître de chai de Martell et Mélina Py, directrice des opérations eaux-de-vie. Derrière eux, de gauche à droite, Bernard Laurichesse, président de l’UVPC, César Giron, PDGde MMPJ et Pierre Joncourt, directeur de l’activité cognac.
Au premier plan : Christophe Valtaud, maître de chai de Martell et Mélina Py, directrice des opérations eaux-de-vie. Derrière eux, de gauche à droite, Bernard Laurichesse, président de l’UVPC, César Giron, PDGde MMPJ et Pierre Joncourt, directeur de l’activité cognac. - © Fabienne Lebon

Si l’actualité de la semaine dernière a été quelque peu vampirisée par l’inauguration de l’usine d’Hennessy à Salles-d’Angles, la maison Martell a aussi annoncé son lot de bonnes nouvelles lors de l’assemblée générale de l’UVPC (Union des viticulteurs producteurs de cognac) à Javrezac.

Cela a commencé par l’augmentation de 1,5 % des prix des comptes 00. Cela a continué par une série de chiffres annonçant « une future croissance à deux chiffres » pour Martell sur le marché américain, après un +6 % déjà notable sur le chiffre d’affaires global de la maison enregistré en juillet.

Ces chiffres, même ceux non-encore validés par les autorités financières, César Giron, PDG de MMJP (groupe Pernod-Ricard) s’est fait un plaisir de les révéler en avant-première le 20 octobre, buvant manifestement du petit-lait, quand il a rapporté des propos, tels que : « Tiens, Martell est de retour… »

Compromis pour Blue Swift

Pour son directeur de l’activité cognac, Pierre Joncourt, ce résultat est aussi le fruit d’un « investissement massif derrière notre marque pour séduire de nouveaux consommateurs ». Et pour cela, Martell disposait, selon ses dires, d’un atout imparable : son fameux Blue Swift, cognac dit « innovant » parce que fini en fût de bourbon. Un produit qui a fait beaucoup de bruit à...

...Retrouvez notre article dans son intégralité en page 9 de l'édition du 26 octobre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui