La Vie Charentaise 21 avril 2016 à 08h00 | Par Actuagri

Congrès à Laval : le ministre se met à dos la FNSEA

Stéphane Le Foll a été chahuté et hué, le 1er avril à Laval, pendant tout son discours par des responsables agricoles qui lui reprochent de ne pas apporter de réponses à la hauteur à leurs difficultés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les congressistes ont tourné le dos au ministre pendant son discours.
Les congressistes ont tourné le dos au ministre pendant son discours. - © Actuagri

Attendu de pied ferme par les agriculteurs de la FNSEA en clôture de leur congrès national, le ministre de l’Agriculture aura passé près de 2 heures douloureuses : hué dès son arrivée, attaqué par Xavier Beulin dans son discours, et ignoré des syndicalistes qui lui tournaient le dos – pour ceux qui n’étaient pas carrément partis – lors de son intervention. Xavier Beulin a reproché à Stéphane Le Foll d’avoir « contribué à opposer les modèles » agricoles, en voulant « ménager la chèvre et le chou ». Comme il l’avait déjà indiqué en 2013 au congrès de Troyes, Xavier Beulin a rappelé qu’« il ne saurait y avoir une politique agricole mise en place sans une approbation des paysans et nous en représentons la majorité légitime ».
Sur la crise agricole, le président de la FNSEA a demandé au ministre de ne pas « inventer de nouveaux critères pour l’éligibilité des dossiers » et d’« abonder les enveloppes (FAC, année blanche, NDLR) des départements sous dotés ».
La demande était d’autant plus pressante que, la veille, avait été diffusée, sans concertation, et plafonnée à 25 millions d’euros, la nouvelle phase de soutien via une « année blanche » aux autres secteurs que l’élevage. Un bilan de l’utilisation effective de l’enveloppe de 25M€ sera réalisé d’ici le début du mois de juin et celle-ci sera complétée si nécessaire, a concédé le ministre en retour.

Lisez la suite de cet article dans la Vie Charentaise du 8 avril 2016 (page 6)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui