La Vie Charentaise 08 juin 2018 à 08h00 | Par A.V.

« Des mesures applicables immédiatement pour les victimes de la grêle »

Didier Lallement, préfet de Région Nouvelle-Aquitaine, a présenté à Cognac le 1er juin les premières mesures à destination des agriculteurs, suite à la catastrophe climatique du 26 mai.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La réunion s'est tenu le vendredi 1er juin dans les locaux du BNIC.
La réunion s'est tenu le vendredi 1er juin dans les locaux du BNIC. - © Préfecture de Charente

Quel a été le but de la réunion organisée par les services de l’État le 1er juin au BNIC, en réponse à la catastrophe climatique ?

Didier Lallement : Nous avons réuni l’ensemble des acteurs. Nous n’avons pas traité que la viticulture. La catastrophe a concerné également les maraîchers, les céréaliers ainsi que les éleveurs. Les dégâts sur le fourrage sont tels qu’ils menacent un certain nombre d’exploitations Nous avons des dégâts très ciblés dans certaines communes et inexistants dans d’autres. La situation nécessitait un premier tour de table.


Quel est l’état des lieux après la catastrophe ?

Nous avons estimé les dégâts et les surfaces touchées, en Charente, en Charente-Maritime mais également en Gironde. Nous avons réfléchi aux mesures applicables immédiatement. Au niveau de l’État, les préfets vont harmoniser leurs positions afin de rendre cohérentes et simultanées les mesures prises. Pour le foncier non bâti par exemple, nous allons appliquer immédiatement le même dispositif que celui appliqué en Gironde l’an dernier pour éviter le cas par cas. Ce sera également le cas sur les autres mesures comme les aides aux heures de travail. La MSA va procéder de la même façon de manière à avoir une mise en œuvre extrêmement rapide des mesures.

 

Découvrez la suite de l'article dans La Vie Charentaise du jeud 7 juillet 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui