La Vie Charentaise 01 juin 2017 à 08h00 | Par E.B.

Ecoovi travaille sur la qualité et la rentabilité des élevages ovins

Le 30 mai, Ecoovi a tenu son assemblée générale à Chabrac. Après un bilan de l’année 2016 présenté par le directeur, un échange a pris place sur le projet Life « Pâturage tournant dynamique » porté par la Caveb.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les adhérents d’Ecoovi se sont réunis en assemblée générale autour du président, Guillaume Metz (le 2e à droite).
Les adhérents d’Ecoovi se sont réunis en assemblée générale autour du président, Guillaume Metz (le 2e à droite). - © E.B.

« Au 31 décembre 2016, nous a­vions 166 adhérents contre 174 au 1er janvier de la même année, soit une baisse de 4 % », note Didier Poux, directeur de l’Union de coopératives agricoles Ecoovi (Éleveurs centre ouest ovin) qui comprend Corali (35 adhérents), Altitude/EPV (75 adhérents) et Bellac ovin (56 adhérents), lors de l’assemblée générale le 30 mai à Chabrac.

Cette diminution s’accompagne d’une baisse du nombre de brebis (- 3,5 %) et s’explique notamment par les départs en retraite et le non-renouvellement des générations dans la filière ovine : la majorité des adhérents à Ecoovi a entre 56 et 60 ans et l’âge moyen est de 51 ans.

Depuis quelques années, des aides au désaisonnement sont mises en place afin de répondre à la forte demande du marché en agneaux de boucherie, notamment en Label rouge, courant novembre et décembre.

La démarche a porté ses fruits en 2016 puisque les volumes sur ces deux mois sont en légère augmentation par rapport aux années précédentes et par rapport aux mois de janvier et février 2016. « Nous avons stoppé la baisse des volumes livrés sur décembre grâce à cette opération. Sur l’année 2016, nous enregistrons 37 668 agneaux de boucherie livrés et 43 855 têtes commercialisées », relève Didier Poux.

L’organisation de producteurs poursuit son travail de veille informationnelle, de suivi technique, administratif et commercial auprès des éleveurs dans une optique de rentabilité des exploitations, de qualité des produits et d’anticipation des évolutions.

Une méthode intensive

En ce sens, un groupe d’éleveurs adhérents à Ecoovi participe au projet européen Life « Pâturage tournant dynamique (PTD) » coordonné par la Caveb, coopérative agricole des Deux-Sèvres. Le but est de collecter des références techniques, économiques et environnementales pour construire, sur le long terme (du 1er juin 2014 au 30 juin 2019), une base de données sur cette méthode de pâturage.

Après trois ans de mise en œuvre, 105 éleveurs ont décidé de tester le PTD (60 % en bovins allaitants, 21 % en bovins lait et 16 % en ovins). La Caveb espère atteindre les 120 éleveurs participants.

Le pâturage tournant dynamique a été décrit par André Voisin en 1957. Développée en Nouvelle-Zélande, Argentine et au Royaume-Uni, cette méthode a pour but de concilier performances animales et pérennité des prairies...

 

Retrouvez notre article en page 14 de l'édition du 1er juin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui