La Vie Charentaise 09 octobre 2019 à 18h00 | Par A.V.

Face à l’agribashing, la FNSEA 16 prépare la riposte

La FNSEA 16 va se doter d’outils supplémentaires pour sa communication auprès du grand public mais également de moyens de ripostes pour les agriculteurs victimes de pressions ou d’agressions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Des mesures de précautions sont déjà prises avec l’ANSES », rappelle Jean-Bernard Sallat.
« Des mesures de précautions sont déjà prises avec l’ANSES », rappelle Jean-Bernard Sallat. - © A.V.

« Il y a une exaspération du monde agricole ». C’est par ces mots que Jean-Bernard Sallat introduit sa présentation. « Il ne se passe pas une semaine sans que nous ne soyons la cible d’attaque. » Le président de la FNSEA16 veut que la situation cesse. Il regrette la pression permanente que subit la profession. « On constate que l’agriculture a évolué comme le reste de la société. Nos pratiques ont évolué. »

Malgré tout, il regrette les pressions incessantes, pour changer tout, tout de suite, sans accompagnement et dans un contexte où la concurrence internationale n’est pas soumise aux mêmes règles. « La FNSEA a toujours promu le dialogue. On est tombé dans un débat idéologique où l’on fait fi de la réalité par ignorance, regrette le président du syndicat départemental. On ne se laissera pas faire. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui