La Vie Charentaise 02 août 2019 à 10h00 | Par A.V.

Huit à dix emplois menacés à la Chambre d’agriculture

La réduction de la taxe additionnelle à la taxe foncière entraînerait un manque à gagner de 300 000euros pour la Chambre d’Agriculture de la Charente. De quoi mettre en péril ses missions et menacer l’existence de 8 à 10 postes de conseillers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les élus de la Chambre d’agriculture de la Charente se mobilisent pour que la structure conserve ses moyens budgétaires.
Les élus de la Chambre d’agriculture de la Charente se mobilisent pour que la structure conserve ses moyens budgétaires. - © A.V.

« On veut défendre ce bel outil qu’est la Chambre d’agriculture », indique son président Christian Daniau. En Charente, elle représente environ 80 emplois en équivalent temps plein. En réduisant la taxe additionnelle à la taxe foncière, le coup porté aux Chambres d’agriculture est violent. Une baisse de 300 000 euros, sur un budget total de 7 millions d’euros, aurait des conséquences directes sur l’emploi. « Nous sommes surtout sur du service. Ça représente entre 8 et 10 emplois de conseillers », reprend Christian Daniau.
Une mesure qui représente pour une exploitation agricole moins de 0,52 % de ses charges globales, selon la Cour des Comptes, mais qui met en péril les initiatives de la Chambre d’agriculture. « On s’est fixé pour objectif de redonner une dynamique sur les vignes, sur les grandes cultures et l’élevage. On veut remettre du monde sur le terrain pour aider les agriculteurs à évoluer dans leurs pratiques. Si nous voulons le faire, nous, nous avons besoin de moyens pour mener des tests et des expérimentations. Ce qui marche dans une exploitation ne marchera pas forcément dans une autre. Chaque solution doit être testée. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui