La Vie Charentaise 13 mars 2019 à 16h00 | Par F.L.

Jean-Bernard Sallat, une succession préparée à la FNSEA 16

Pas de suspens pour l’élection du président de la FNSEA 16, le 11 mars : c’est bien l’éleveur allaitant Jean-Bernard Sallat qui succède à Patrick Soury. Tandis que Patrice Fouché a pris officiellement ce jour-là la direction du syndicat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © F.L.

Difficile de considérer Jean-Bernard Sallat ou Patrice Fouché comme des hommes nouveaux à la FNSEA 16... pourtant le nouveau président et son animateur, fraîchement promu directeur, deviennent le binôme chargé de redonner toute sa place au syndicat redevenu officiellement majoritaire dans le département, suite aux élections à la Chambre d’agriculture.

La Vie Charentaise : Vous venez d’être élu président de la FNSEA 16, à la suite de Patrick Soury. A vos côtés, Patrice Fouché succède à Dominique Rainteau à la direction du syndicat. Quel est le cap que vous a fixé à tous les deux pour votre conseil d’administration ?

Jean-Bernard Sallat : Attendez un peu... Notre conseil d’administration, composé de 35 membres, vient à peine d’être mis en place.
Quatre membres entrent au bureau : Antoine Chartier, céréalier irrigant à Raix ; Nathalie Mieuzé, éleveuse allaitante à Gardes-le-Pontaroux ; Yohann Guedon, éleveur de porcs à Edon ; Joël Robelin, retraité à Salles-Lavalette (lire en encadré).
Une commission nouvelle sur la chasse vient aussi s’ajouter à toutes les autres ; elle sera pilotée par Pierre Hitier.
Notre feuille de route n’est pas encore établie, même si on peut imaginer qu’elle suivra celle de notre projet départemental ; lequel a été validé par notre victoire aux élections de la Chambre d’agriculture.
Patrice Fouché : On va continuer sur la lancée de notre restructuration. C’est-à-dire faire connaître l’ensemble de nos services pour recueillir l’adhésion d’un maximum d’agriculteurs à la FNSEA 16.
Jean-Bernard Sallat : C’est à ce prix qu’on sera un syndicat d’agriculteurs crédible, capable de discuter avec les pouboirs publics et la société civile.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui