La Vie Charentaise 26 mai 2018 à 08h00 | Par M.L.L.

L’apprentissage, une voie de réussite au CFAA de la Charente

Jean-Pierre Rabeyrin, directeur du Centre de formation d’apprentis agricoles (CFAA) et du Centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) de L’Oisellerie, à La Couronne, propose des formations agricoles de qualité en apprentissage et tord le cou aux idées reçues avec des taux de réussite aux examens de plus de 90 %.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Pierre Rabeyrin est entouré de quelques formateurs, Laurent Chetaneau, Philippe Depit, Catherine Oberson et Christophe Borotto, et d’Isabelle Linlaud, secrétaire chargée de l’apprentissage.
Jean-Pierre Rabeyrin est entouré de quelques formateurs, Laurent Chetaneau, Philippe Depit, Catherine Oberson et Christophe Borotto, et d’Isabelle Linlaud, secrétaire chargée de l’apprentissage. - © M.L.L

Le territoire charentais est fier de sa ruralité et agit pour valoriser les activités professionnelles agricoles et l’offre de formation sur son territoire. Une mission que la Région Nouvelle-Aquitaine remplit aussi avec conviction en octroyant des aides financières pour le bon fonctionnement des établissements publics de formation agricole présents en Charente.

Le campus agricole de la Charente compte ainsi deux sites de formation : La Couronne et Salles-de-Barbezieux, et six centres d’activités. Ces structures accueillent aussi bien les jeunes à partir de 16 ans que les adultes avec l’objectif d’en faire des professionnels aguerris.

Le centre de formation d’apprentis agricole (CFAA), basé sur le site de L’Oisellerie, offre une palette de formations agricoles variées, du CAP au BTS, aux 16-25 ans : un CAPA Métiers de l’agriculture avec deux spécialités au choix (productions animales supports ruminants ou productions végétales supports grandes cultures ou viticulture), un BPA Travaux aménagement paysager, un BPA Travaux de conduite et entretien d’engins agricoles, un BP Responsable d’exploitation agricole, un bac pro Agroéquipement, un BTSA Génie des équipements agricoles et un BTSA Viticulture-oenologie. Selon les diplômes préparés, le temps de formation varie de 450 à 700 heures par année.La Région Nouvelle-Aquitaine ouvre même l’apprentissage jusqu’à 30 ans, une expérimentation qui se terminera fin 2019, en vue d’une éventuelle généralisation au niveau national. « Nous formons de jeunes apprentis qui ont signé un contrat d’alternance, ils sont encadrés en entreprises par des tuteurs qui leur transmettent leur savoir-faire au travers d’activités quotidiennes et ancrées dans la réalité du travail », confie Jean-Pierre Rabeyrin, directeur du CFPPA et du CFAA.

Un enseignement général, scientifique et technologique est dispensé aux élèves au CFA, qui assure aussi un lien très fort avec les entreprises. « Au CFAA, on vient en quelque sorte éclairer le geste professionnel pour donner sens et conduire la formation dans le cadre d’un référentiel de formations et de diplômes national. On vise la qualification par le biais de ces formations, généralement en cycle de 2 ans, hormis le bac pro qui court sur 3 ans. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui