La Vie Charentaise 28 avril 2018 à 08h00 | Par M.L.L.

L’enjeu de l’eau pour les fruits à coque

Le syndicat des producteurs de fruits secs de Charente a tenu son assemblée générale mardi 17 avril. La seconde partie de la journée a été consacrée à l’irrigation, avec la visite de deux retenues d’eau.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La retenue d’eau bâchée de Michel Bouchet permettra d’irriguer,
à terme, les 3 013 noyers de son verger.
La retenue d’eau bâchée de Michel Bouchet permettra d’irriguer, à terme, les 3 013 noyers de son verger. - © M.L.L

En Charente, les producteurs de fruits secs ne baissent pas les bras, après une année 2017 calamiteuse pour certains à cause du gel de printemps. Une vingtaine d’adhérents du syndicat des producteurs de fruits secs de la Charente étaient présents pour le rappeler lors de leur assemblée générale mardi 17 avril à Bardenac. « Les plantations ont fortement augmenté depuis 20 ans, témoigne Philippe Ménard, producteur de châtaignes à La Roche-Chalais, en Dordogne.

Auparavant, on ne comptait même pas un quart des plantations actuelles sur le territoire. »Dans le département sont cultivés 725 hectares de noyers, 98 hectares de châtaigniers et 65 hectares de noisetiers, pour une cinquantaine de producteurs actifs. Ceux-ci vendent leurs productions à Unicoque, Coop Cerno et Les Bitarelles. Depuis plus de 25 ans, le syndicat réunit tous ces agriculteurs pour ne former qu’une seule voix auprès de l’administration. « Nous avons beaucoup souffert du gel de printemps en 2017 et nous avons été bien suivis par la DDT, résume François Magne, le président du syndicat. Elle nous octroie 330 000 euros pour dédommager les producteurs touchés, dont certains l’ont été à 98 %. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui