La Vie Charentaise 08 janvier 2015 à 08h00 | Par Agrapresse

La pomme est le fruit le plus traité

98 % des arboriculteurs indiquent avoir traité leur verger, selon une étude statistique d'Agreste. Le premier fruit traité, et de loin, reste la pomme.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En Poitou-Charentes, la pomme passe par 40 traitements en moyenne !
En Poitou-Charentes, la pomme passe par 40 traitements en moyenne ! - © Réussir

Avec environ 35,1 traitements subis pendant la campagne, la pomme est en 2011 « le fruit qui reçoit le plus de traitements phytosanitaires », affirme une étude du ministère de l'Agriculture (Agreste), parue le 23 décembre. Les fongicides et les bactéricides représentent deux tiers des traitements pour la pomme. Contrairement aux autres arbres fruitiers, les pommiers sont implantés sur une grande partie du territoire national. De fait, les pratiques de traitements sont disparates.

40 traitements pour la pomme de Poitou-Charentes !

Agreste calcule environ 20 traitements en moyenne pour l'Ile-de-France, 40 en Poitou-Charentes, Pays de la Loire et Midi-Pyrénées et « ils sont globalement plus importants » dans le Sud-Ouest. Selon les régions, l'impact des maladies diffère ; la tavelure du pommier, par exemple, est plus présente près de l'Atlantique et nécessite donc plus de traitements. « La plupart des régions ayant des traitements phytosanitaires au-dessus de la moyenne nationale cumulent simultanément une pression parasitaire liée à des maladies fongiques et une autre liée à la présence d'insectes ravageurs », note le ministère.


Autres fruits


La période de végétation varie en fonction de l'espèce fruitière, «  ce qui conduit à des cycles de traitements plus ou moins longs », selon Agreste. Quand la cerise arrive à maturité en 40 jours environ, la pomme a besoin d'une période beaucoup plus longue, jusqu'à plusieurs mois selon les variétés, justifie le ministère de l'Agriculture. Le deuxième fruit le plus traité est la pêche avec 19,2 traitements en 2012 puis la cerise, la prune et l'abricot avec en moyenne, pour ces trois fruits, de 8,5 à 11,8 traitements. Au total, « 98 % des arboriculteurs indiquent avoir traité leur verger. »

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui