La Vie Charentaise 27 septembre 2018 à 11h00 | Par A.V.

La préfète à l’écoute des agriculteurs

La préfète de Charente a visité deux exploitations agricoles ce mardi 25 septembre : un élevage touché par la tuberculose bovine et une exploitation familiale qui mise sur la diversification

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les services de l’État ont découvert un bel exemple de diversification sur une exploitation familiale 
à Torsac. Emmanuel Bonnier est installé officiellement depuis le début de l’année.
Les services de l’État ont découvert un bel exemple de diversification sur une exploitation familiale à Torsac. Emmanuel Bonnier est installé officiellement depuis le début de l’année. - © A.V.

Dans sa visite, la préfète de Charente était accompagnée de représentants de services de l’État et du président de la Chambre d’agriculture, Xavier Desouche. L’après-midi, ils étaient sur l‘élevage porcin d’Emmanuel Bonnier. Le jeune homme s’est installé sur la terre de ses parents à Torsac. Après une formation dans le commerce international, il est revenu s’installer en Charente. Son credo : les porcs noirs gascons élevés en plein air et en vente directe, auprès des particuliers sur les marchés comme des restaurants, dont celui de l’Assemblée nationale.

Pour autant, le développement de l’activité est loin d’être simple. Avec deux de ses frères, ils ont mis en place un groupement foncier agricole pour acheter des terres que leurs parents avaient en fermage. Emmanuel Bonnier dispose déjà de 30 hectares de bois pour y créer un enclos sur cinq hectares et créer un parcours de visite pour faire découvrir ses animaux. Or, une partie est en zone classée. Pour mener à bien son projet, il doit attendre que GrandAngoulême accepte de modifier le plan local d’urbanisme.

Un contretemps qui n’empêche pas la famille Bonnier d’avoir beaucoup de projets. Emmanuel et ses frères vont unir leurs productions sous une seule marque et poursuivre leur diversification. Le père, Jean-Luc Bonnier, s’occupe toujours de son élevage caprin avec son épouse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui