La Vie Charentaise 22 décembre 2016 à 08h00 | Par Alexandre Merlingeas

Oreco grandit et s’organise

Portée par le dynamisme du marché du cognac, la société de stockage poursuit son développement avec la construction de nouveaux chais. L’équipe d’encadrement s’organise.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’équipe d’encadrement d’Oreco s’organise au fil du développement de la société.
L’équipe d’encadrement d’Oreco s’organise au fil du développement de la société. - © A.M

L’exercice de 12 mois clos au 30 juin 2016 a été marqué par 3 faits majeurs que Jean-Daniel Fougères, le président d’Oreco, a détaillé. D’abord une croissance amplifiée du stockage d’eaux-de-vie avec la construction de 4 chais de 40 000 hectolitres portant les investissements totaux de 11 M€, l’exercice précédent, à 16,4 M€ en 2015-2016. Le tout générant une baisse du résultat qui reste tout de même « satisfaisant ». Autre point majeur, la mise en place progressive d’une nouvelle organisation qui va se poursuivre en 2017. Daniel de Saint-Ours, le directeur, a profité de l’assemblée générale du 13 décembre au siège d’Oreco pour présenter les membres de l’équipe d’encadrement et leurs fonctions. Troisième point : la restructuration du capital a été enclenchée avec pour conséquence la baisse du nombre d’actionnaire de 631 à 464.

Augmentation des investissements

Au rayon chiffre, l’exercice 2015-2016 a vu encore le volume de produits entreposés dans les chais d’Oreco progresser de + 8,28 % à 1,216 millions d’hectolitres. Les eaux-de-vie de cognac occupent presque la totalité de ce volume. Quatre nouveaux chais ont été réceptionnés sur le site de Merpins-Bellevue dans lequel se trouve 74,5 % du stock total d’Oreco. 18,77 % des eaux-de-vie de cognac de la région sont stockées chez Oreco (un record !). Le chiffre d’affaires a progressé de + 7,3 % à 24,7 millions d’€ par l’augmentation des volumes stockés (+ 6 %) et la hausse des tarifs de stockage de + 2 %. Le résultat net a baissé à 1,025 M€ du fait de la hausse des investissements. Le commissaire aux comptes, Jean-Marie Ordonneau, a rappelé le développement exceptionnel de la société qui a « presque doublé son chiffre d’affaires en 4 ans », parlant aussi d’un niveau d’investissements « un peu hors norme » au sujet duquel il fallait « faire très attention ».

Construction de chais

« Nous poursuivrons le programme de construction conformément aux demandes formelles de nos donneurs d’ordres », a dit Jean-Daniel Fougères. Un nouveau chai de 40 000 hl a déjà été réceptionné en octobre dernier sur le site de Merpins/Bellevue, un autre, identique, le sera en janvier 2017. La construction de deux nouveaux bâtiments de stockage va être lancée en mai et juillet 2017. L’étude pour une nouvelle implantation à Châteaubernard se poursuit. « Nous venons d’obtenir, le 10 octobre, la décision de la nouvelle entité « GrandCognac » pour accorder à la commune une modification simplifiée du PLU sur les parcelles concernées par le projet. La modification finale devrait nous être communiquée au printemps 2017. Une enquête publique devrait aussi être demandée par la commune, nous en espérons des résultats favorables avant la fin de l’exercice », a dit le président. Les contacts avec les propriétaires sont engagés afin d’étudier les modalités d’achat des parcelles voisines du site de Merpins. Ces deux terrains permettraient la construction de 5 à 6 chais supplémentaires !Enfin, une seconde phase de rachat d’action va se dérouler en 2017 portant sur une centaine de petits porteurs qui veulent vendre. « L’objectif reste de présenter à nos partenaires financiers un actionnariat recentré pour obtenir les meilleurs financements et préparer d’éventuelles augmentations de capital », a dit Jean-Daniel Fougères.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous