L'Oise Agricole 16 février 2019 à 14h00 | Par Alix Penichou

Pour ses porcs, la Cobevial mise sur la segmentation du marché

Le 6 février, la coopérative Cobevial invitait les éleveurs porcins pour un point d’actualité de la filière et du groupement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour la commercialisation de ses porcs, la Cobevial développe des filières, comme celle du Porc d’antant, qui implique
des animaux élevés sur paille.
Pour la commercialisation de ses porcs, la Cobevial développe des filières, comme celle du Porc d’antant, qui implique des animaux élevés sur paille. - © Agence de presse

380 930 : c’est le nombre de porcs qu’a fait abattre la Cobevial en 2018, soit sensiblement le même nombre que l’année précédente. Mais rien ne sert de focaliser sur les volumes : «Certes, plus on a de volume, plus c’est facile à travailler, mais le plus important est de pouvoir optimiser le commerce», annonce Eric Bettens, directeur du groupement. D’autant plus dans une conjoncture tendue (cf. encadré). Alors pour tirer son épingle du jeu, la Cobevial a misé sur   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui