La Vie Charentaise 23 juillet 2018 à 11h00 | Par M.L.L.

Réduire les consommations d’énergie et développer les ressources renouvelables

Le Pays du Ruffécois a été retenu pour développer le projet TEPOS (Territoires à énergie positive). Avec un objectif : couvrir au moins 40 % de ses besoins énergétiques grâce à plusieurs sources d’énergies renouvelables.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Laurent Danede et David Billy.
Laurent Danede et David Billy. - © M.L.L.

De l’énergie, Laurent Danede, vice-président du PETR (Pôle d’équilibre territorial et rural) du Pays Ruffécois, et David Billy, chargé de mission TEPOS recruté pour 3 ans, en ont à revendre. L’appel à projet TEPOS est porté et financé par la Région Nouvelle-Aquitaine et l’Ademe (Agence pour la défense, l’environnement et la maîtrise de l’énergie) pour une période de 3 ans, de 2018 à 2020. « Mais l’objectif calendaire c’est 2030, et au moins 2050 pour être à l’équilibre », précise Laurent Danede.

Quatre axes principaux structurent le projet : la réduction de la consommation et de la facture énergétique, chez les particuliers, les entreprises, les collectivités et les agriculteurs ; la production d’énergies renouvelables, en combinant le photovoltaïque, l’éolien, la méthanisation... ; la mobilité avec le développement de diagnostics ou d’actions éco-conduite d’engins agricoles, une réflexion sur les alternatives à la voiture individuelle ; et l’engagement citoyen, avec un volet éducatif indispensable pour mener la transition.

« Le Pays Ruffécois a la volonté politique et technique pour réduire sa consommation d’énergie, nous avons quantifié nos objectifs pour essayer, à terme, de produire autant d’énergie verte que nous en consommons », explique le vice-président.

Découvrez notre dossier consacré aux économies d'énergies dans La vie Charentaise du jeudi 19 juillet 2018.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui