L'Agriculteur Normand 21 août 2018 à 11h00 | Par Actuagri

Sanglier : le ras-le-bol général

En 2017, près de 700 000 prélèvements de sangliers ont été réalisés en France. S'ils augmentent d'année en année, les producteurs continuent pourtant de subir de nombreux dégâts et le dernier avis du CNCFS ne rassure pas la FNSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Il n'y a pas que les agriculteurs qui s'inquiètent de la présence du cochon dans le maïs. Loïc Desdoits (ici au centre), président du Comité des Fêtes de Chaulieu (50) qui organise le 23 septembre prochain la «Fête de l'ensilage à l'ancienne», semblait bien dépité le 11 août dernier. Il était venu constater en équipe les dégâts de sangliers dans la parcelle qui servira de support aux festivités. Force était alors de constater qu'il fallait faire quelque chose pour préserver le précieux fourrage
Il n'y a pas que les agriculteurs qui s'inquiètent de la présence du cochon dans le maïs. Loïc Desdoits (ici au centre), président du Comité des Fêtes de Chaulieu (50) qui organise le 23 septembre prochain la «Fête de l'ensilage à l'ancienne», semblait bien dépité le 11 août dernier. Il était venu constater en équipe les dégâts de sangliers dans la parcelle qui servira de support aux festivités. Force était alors de constater qu'il fallait faire quelque chose pour préserver le précieux fourrage - © TG

lll Au début des années 1990, un peu plus de 100 000 prélèvements de sangliers étaient réalisés chaque année, en 2017, ce nombre est passé à 700 000, selon les chiffres du Réseau Ongulés sauvages de l'Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage. L'augmentation de ces prélèvements s'explique en partie par l'augmentation de la population de sangliers, en France, depuis 30 ans. Dans dix départements français, le nombre de prélèvements est supérieur à 15 000 sangliers ; le Var et le   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur Normand

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui