La Vie Charentaise 26 mars 2015 à 08h00 | Par A.M

Patrick Couillaud reconduit à la présidence

Après avoir vécu il y a cinq ans la fusion des caisses MSA de Charente et de Charente-Maritime puis l’élection de son conseil d’administration, qui devait répartir les postes d’administrateurs entre les deux départements,retour en eaux plus calmes vendredi dernier lors de l’assemblée élective de la MSA des Charentes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Patrick Couillaud, président de la MSA des Charentes
Patrick Couillaud, président de la MSA des Charentes - © Fabienne Lebon

« Aujourd’hui, l’ambiance est bonne. On n’est pas comme il y a cinq ans ». L’aveu est formulé par Christophe Hervy, réélu administrateur de la MSA des Charentes, vendredi 20 mars à Cognac. Il résume à lui tout seul l’atmosphère - studieuse, mais sans rebondissements - de cette assemblée générale élective, où le conseil d’administration a reconduit en fin d’après-midi, Patrick Couillaud, le céréalier et viticulteur de Charente-Maritime à la présidence tandis que Bernard Jolivet, le salarié du Crédit agricole du sud-Charente, conservait également la vice-présidence de la MSA des Charentes.L’élection du conseil d’administration s’est aussi avérée une affaire rondement menée, entre la présentation des listes syndicales par collèges et des candidatures libres. Une seule pour la Charente présentée par Yvan Delage, éleveur ovin à Condéon, qui a fait récemment les gros titres des journaux avec son mouton à cinq pattes vendu sur internet. Cette anecdote mise à part, côté Charentais, la Coordination rurale a laissé le champ libre à la liste FNSEA 16. « Il est vrai que les sept collègues de la CR 16, qui sont aujourd’hui délégués à la MSA, m’ont un peu poussé à me présenter au conseil d’administration, ne cache pas Laetitia Plumat-Perrocheau, élue sous l’étiquette « candidate individuelle » sur le canton de Villebois-Lavalette. Il est vrai aussi que j’étais intéressée, car l’emploi, le social et l’aide aux personnes en difficulté, c’est vraiment mon cheval de bataille. Mais il faut savoir aussi être raisonnable face au nombre de mandats professionnels que vous cumulez », complète l’élue CR de la Chambre d’agriculture de Charente. Elle compte en revanche « s’investir à fond dans son rôle de déléguée ».De son côté, Christophe Hervy, élu dans le collège 1 des exploitants, a eu les coudées franches pour présenter le programme des quatre candidats de la FNSEA 16 au conseil d’administration, fondé sur trois axes : le maintien du guichet unique, qui évite la dispersion entre les différents organismes (retraite, cotisations so­ciales…) ; une politique sociale adaptée aux préoccupations ; le renforcement de la proximité via les dix agences MSA (lire article à côté).

fabienne lebon

Les élus du conseil d'administration de la MSA des Charentes.
Les élus du conseil d'administration de la MSA des Charentes. - © Fabienne Lebon

Les élus du conseil d’administration de la MSA des Charentes :

1er collège (exploitants) : 9 administrateurs, dont 4 présentés par la FNSEA 16 : Christophe Hervy – Francis Merlaud – Chantal Parthenay Pierre Paquet, et 5 par la FNSEA 17 : François Avrard Patrick Couillaud – Denis Faucheraud –  Colombe Mandin Michel Pelletier

2e collège (salariés agricoles) : 12 administrateurs Christine Biojout – Christine Bouin – Jean-Roland Guy Martine Girard – Roland Gontier – Bernard Jolivet Jacky Massoulard – Sébastien Nouveau – Stéphane Paulhac Michel Penaud – Annie Sagne - François Villeneau

3e collège (employeurs de main-d’œuvre) : 6 administrateurs Jacques Bougnaud – Jacky Frégeau Jeunes Agriculteurs 16 (représentés par Céline Libert) Jeunes Agriculteurs 17 (représentés par Yann Brocas) SARL Georgeon (représentée par Véronique Georgeon) SARL Logis du Cru (représentée par Anne Bégouin).

Udaf (représentants des familles) : 2 administrateurs Claudine Guérin pour les salariés Jean-François Rineau pour les non-salariés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui