La Vie Charentaise 01 octobre 2015 à 08h00 | Par Communiqué d'Hennessy

Hennessy : des chercheurs de Bordeaux remportent l'appel à projet sur les maladies du bois

Le Comité d'évaluation et de suivi, réuni le 11 septembre dernier sous la présidence de Yann Fillioux, maître assembleur de la maison Hennessy, a désigné le lauréat de l'appel à projets sur les maladies du bois de la vigne. Il s'agit de l'Unité Mixte de Recherche INRA-Bordeaux Sciences Agro « Santé et Agroécologie du Vignoble » (UMR SAVE).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le vignoble de cognac.
Le vignoble de cognac. - © La Vie Charentaise

A l'occasion de ses 250 ans, la maison Hennessy a choisi de lancer un appel à projets ouvert aux experts du monde entier, ayant pour objectif de trouver des solutions appliquées au problème des maladies du bois. La dotation de 600 000 EUR représente un budget inédit pour un programme de recherche viticole financé par des fonds privés.

23 dossiers impliquant 13 nationalités ont été déposés et examinés par le Comité d'évaluation en février dernier. Après une première sélection, et une incitation au regroupement de sujets similaires ou complémentaires, 7 projets, initiant pour certains des collaborations scientifiques inédites, ont été retenus le 15 mai 2015.

Les experts du Comité ont analysé avec précision chaque projet, apportant une attention particulière aux critères de l'approche innovante et systémique ; la complémentarité avec les projets en cours ou à venir ; la pertinence scientifique des porteurs de projets et qualité des collaborations notamment dans leur dimension internationale ; l'équilibre entre acquisition de connaissances fondamentales et dimension applicative ; les transferts possible de résultats auprès du monde viticole à l'échéance.

Le projet lauréat

C'est une équipe pluridisciplinaire qui est lauréate de cet appel à projets : l'Unité Mixte de Recherche INRA-Bordeaux Sciences Agro « Santé et Agroécologie du Vignoble ».

Rattachée au département scientifique Santé des Plantes et Environnement (SPE) de l'INRA, l'UMR SAVE est une des unités constitutives de l'Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV) qui intègre l'ensemble des équipes de recherche en oenologie et viticulture de Bordeaux. Cette équipe est par ailleurs ouverte à une large collaboration nationale et internationale**. Dans son projet retenu par le jury, l'UMR SAVE a privilégié une approche systémique, alliant recherche fondamentale et appliquée, visant à diffuser, via une plateforme innovante de communication, des solutions pratiques à court et moyen terme.

« La recherche ne peut évidemment pas garantir de résultats certains, mais Hennessy se veut force d'entraînement et d'optimisme. Ce mal viticole n'est pas incurable, nous pouvons le vaincre si nous nous donnons les moyens de l'inventivité et de la confiance. Puisse cette initiative essaimer » espère Bernard Peillon, le PDG de la maison de négoce au bras armé. Hennessy rappelle dans un communiqué que « la mobilisation de la maison sur ces problématiques viticoles ne date pas d'hier ». En témoigne « sa forte implication dans l'adaptation du vignoble lors de la crise du phylloxera à la fin du XIXème siècle » : « Ce fléau qui semblait incontrôlable a finalement pu être canalisé grâce à la persévérance de chercheurs et d'investisseurs ».

 

** Les collaborations :

- En France : l'UR OEnologie de l'ISVV, l'UP en économie GAIA (Unité Propre Gouvernance des Coopératives Agricoles, des Territoires, de l'Environnement et des Marchés), l'Institut Français de la Vigne et du Vin, l'Université Reims Champagne Ardennes, les pépinières Mercier Frères, UMR Agroécologie, UMR Bioger.

- A l'international : Austrian Institute of Technology, Université du Chili, Université de Debrecen (Hongrie), Université de Florence (Italie), Université de Stellenbosch (Afrique du Sud) USDA ( Californie USA) Technische Universität Muenchen (Allemagne) VITEC ( Espagne).

Le Comité d'évaluation et de suivi

Placé sous la gouvernance de Yann Fillioux, maître assembleur de la maison Hennessy, le Comité d'évaluation et de suivi se compose de douze personnalités viticoles, à l'expertise reconnue et représentants les différentes parties prenantes de la problématique (organismes de recherche, interprofession, viticulture...). Après avoir désigné le projet lauréat, le 11 septembre, le comité va encadrer les trois années de recherche (2015- 2108) afin de veiller à l'obtention de résultats, pas tant fondamentaux, qu'appliqués.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui