La Vie Charentaise 04 décembre 2014 à 08h00 | Par S.B.

Les magasins collectifs de producteurs fermiers développent le bon rayon

Les magasins collectifs de producteurs fermiers sont en plein essor, avec 23 points de vente en Poitou-Charentes prévus d'ici fin 2015.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le colloque sur les produits fermiers s'est tenu en Deux-Sèvres début novembre 2014
Le colloque sur les produits fermiers s'est tenu en Deux-Sèvres début novembre 2014 - © S.B.

Le développement de boutiques fermières permet de répondre à la forte demande des consommateurs, de maintenir la valeur ajoutée pour les agriculteurs et de créer de l’emploi non-délocalisable dans les exploitations et les magasins. Une centaine de personnes ont assisté à la 4e édition du colloque sur les produits fermiers : « Misez sur le collectif en magasin de producteurs », le 4 novembre, à Melle (Deux-Sèvres). Parmi elles, une trentaine d’agriculteurs, une vingtaine de conseillers, des élèves en BTSA ACSE et sept magasins de producteurs ont contribué aux échanges.

Les consommateurs préfèrent le local

Les informations ont porté notamment sur le statut des magasins de producteurs défini dans la Loi Consommation de mars 2014. Les premiers résultats d’une enquête nationale sur les attentes des consommateurs par rapport aux circuits courts (programme Codia) ont été présentés. Ainsi 42% des consommateurs ont eu recours aux circuits courts dans le dernier mois. Les attentes majeures portent sur l’origine géographique locale et le mode de production. Les consommateurs souhaitent aussi un nombre suffisant de points de vente. Cette enquête montre aussi que les producteurs bénéficient d’un capital confiance très important.

L'ouverture de magasins collectifs est encouragée.
L'ouverture de magasins collectifs est encouragée. - © S.B.

Trois ateliers thématiques ont également permis d’échanger sur les expériences avec le témoignage des producteurs.

Ainsi, les participants ont pu découvrir les résultats du rayon viande en Rhône-Alpes avec Terre d’envie qui a témoigné de la gestion incontournable pour un secteur qui représente jusqu’à 50% des ventes d’un magasin.

En sud-Charente, la Chambre d’agriculture assure l’accompagnement d’un groupement de huit producteurs pour l’ouverture d’un magasin dans la Communauté urbaine de Bordeaux. Pour l'instant, le lieu de la boutique reste encore à trouver. Ce groupement de producteurs baptisé "Palais Fermier" est présidé par l'éleveur de bovins de Bardenac, Alexis Poirier.

Le « drive fermier » de la Belle Fermière à Angoulême est un complément d’activité encore modeste mais un outil attractif pour capter une clientèle nouvelle. Des producteurs sont également venus témoigner de la réussite de leurs projets de magasin qui est, selon eux, conditionnée à un dimensionnement de l’outil collectif de vente proportionné au potentiel commercial de la zone d’implantation et à la capacité de production des fermes associées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Vie Charentaise se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Machinisme agricole

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui